Top Menu

Tag Archives commémoration

Le 17 octobre 1961, alors qu'une marche pacifique était organisée pour protester contre l'instauration d'un couvre-feu visant les Nord-Africains et pour réclamer l'indépendance de l'Algérie, les forces de l'ordre ont violemment réprimé les manifestant-e-s, faisant plus de 300 morts. Ce 17 octobre 2018, j’ai participé à l’inauguration d’une très belle fresque de street art à Aubervilliers, le long du canal Saint-Denis, en présence de Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental et Mériem Derkaoui, Maire d'Aubervilliers. Cette fresque, intitulée « 17 ensemble », réalisée par l’artiste Joachim Romain et le chercheur Éric Vinson, rend justement hommage à Fatima Bedar ainsi qu'aux autres victimes de la répression du 17 octobre 1961. Elle inscrit cet événement dans les autres luttes pacifiques pour la décolonisation dans le monde et nous invite à regarder notre histoire en face pour construire ensemble notre avenir commun. Comme chaque année, j'ai également déposé une gerbe de fleurs en…

Dimanche 4 septembre 2016, j’ai eu le plaisir de participer à la 72ème commémoration de la libération de Saint-Denis aux côtés des élus de la ville, des associations d’anciens combattants et de la Sous-Préfète de Saint-Denis. A cette occasion, j’ai tenu à rendre hommage à tous les résistants qui se sont battus contre l’occupant nazi pour libérer la ville, à ceux qui y ont perdu la vie et à ce qui sont encore là pour témoigner. J’ai rendu un hommage particulier à Pierre Risso qui a été nommé chevalier de la Légion d’Honneur en juin dernier pour son rôle en tant que résistant et le travail de mémoire qu’il effectue depuis. Vous pouvez retrouver ci-dessous le discours que j’ai prononcé à cette occasion.   Discours commémoration du 72ème anniversaire de la libération de Saint-Denis le 4 septembre 2016 - Seul le prononcé fait foi Madame la Sous-Préfète, Monsieur le Maire,…

La semaine dernière, j'ai participé à la commémoration en mémoire de la capitulation du nazisme le 8 mai 1945. Cette commémoration est le moment privilégié pour nous souvenir des victimes civiles et militaires de cette terrible guerre. Loin d'être un détail de l'Histoire comme aime le rappeler l'extrême-droite française, nous devons garder dans notre mémoire collective les crimes commis par la barbarie nazie et son idéologie fondée sur l'inégalité des prétendues races conduisant les nazis à commettre le plus grand crime envers l'humanité de l'Histoire avec l'extermination de près 6 millions de juifs et sans oublier les homosexuels, les handicapés, les tziganes et les militants politiques, déportés et exterminés. Il faut nous rappeler le sacrifice des millions de femmes et d'hommes pour notre liberté, en particulier des britanniques, américains et soviétiques. Enfin, le 8 mai est le moment d'honorer tous ceux qui ont eu le courage d'entrer en résistance face…

Close