Top Menu

Le Comité National Olympique Sportif Français (CNOSF) a lancé aujourd’hui une pétition nationale pour le Sport : « Nous, sportifs, dirigeants de clubs, bénévoles, passionnés et citoyens demandons que le sport bénéficie de moyens à hauteur de ses apports humains, économiques et sociétaux. Pour que le sport compte, je signe ».

Cette pétition est déterminante pour l’avenir du sport Français. Comme je l’ai dénoncé à plusieurs reprises, il est inacceptable, alors que nous allons accueillir la coupe du Monde de Rugby en 2023 et les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, que le budget pour le sport soit en baisse de 6%.

Il est au contraire nécessaire d’investir fortement dans le Sport pour préparer ces futures échéances et faire vivre le mouvement sportif qui joue un rôle essentiel dans le lien social, la citoyenneté ou encore la santé et la mobilité.

La Seine-Saint-Denis est particulièrement touchée par la politique sportive du gouvernement. Alors que nous avons une population plus précaire qu’ailleurs où le sport n’est pas encore un réflexe, un nombre d’équipements et un nombre de licencié-e-s plus faibles qu’ailleurs, le gouvernement décide de réduire les budgets plus fortement dans notre territoire. Les clubs de Seine-Saint-Denis déjà fragilisés par les suppressions des emplois aidés sont confrontés à la baisse des crédits CNDS de 50%, soit 1 million d’euros pour tout le Département alors que la baisse nationale est de 30%. J’avais déjà interpellé Laura Flessel à ce sujet et je renouvelle cette interpellation à la Ministre des Sports actuelle.

Comment allons nous préparer au mieux les Jeux si nous ne sommes pas capables d’accueillir et de former des sportif-ve-s. Comment allons nous accueillir l’afflux de licencié-e-s juste avant et au lendemain des jeux si nous n’avons pas construit des gymnases et des terrains et si les associations sportives mettent la clé sous la porte ?

Nous avons célébré cet été la victoire de la France à la Coupe du Monde de football. Cette victoire a été saluée dans le monde entier comme l’aboutissement d’un important travail de formation des petits clubs qui permet d’aboutir à des joueur-euse-s de très haut niveau qui viennent alimenter les championnats européens et les équipes nationales. Le choix fait par le gouvernement de fragiliser les clubs et de supprimer des postes d’éducateur-rice-s vient détruire tout ce travail réalisé au quotidien et donc menacer durablement le sport Français.

La nouvelle ministre des Sports Roxana Maracineanu doit entendre le malaise et l’inquiétude qui montent dans le mouvement sportif et inverser les arbitrages budgétaire pour sauver le sport Français. La fête du Sport de ce weekend décidée par le Ministère doit être un moment de mobilisation citoyenne autour du sport pour demander des moyens supplémentaires.

Je vous invite toutes et tous à signer la pétition #LeSportCompte

http://lesportcompte.franceolympique.com/cnosf/lesportcompte/

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close