Top Menu

Lundi 5 mars, des faits très graves sont survenus au centre de loisirs René Descartes dans le quartier du Franc-Moisin de Saint-Denis. Quarte individus cagoulés et armés se sont introduits dans le bâtiment municipal et ont violenté et agressé plusieurs agents. Cette violence est intolérable et je renouvelle tout mon soutien avec les victimes et avec l’ensemble des agents municipaux.

J’ai participé, comme de nombreuses Dionysiennes et de nombreux Dionysiens au rassemblement devant le groupe scolaire vendredi matin pour dire non aux violences et exprimer ma solidarité avec les agents municipaux, les personnels de l’Éducation Nationale, les élèves et les parents d’élèves.

J’ai été plus que surpris de n’entendre aucune réponse ou mesure concrète du Maire lors de son discours devant l’école.

La seule mesure annoncée par le Maire est la fermeture pendant une demi-journée de l’ensemble des services municipaux et l’a mobilisation de tous les agents municipaux afin d’organiser un rassemblement, une manifestation municipale de la mairie à la bourse du travail et une réunion des agents ouverte à la population le mercredi 14 mars.

En quoi fermer l’ensemble des services publics de la ville toute un après-midi, mettant par la même occasion beaucoup de Dionysiennes et de Dionysiens en difficulté, va permettre de régler quoi que ce soit à la sécurité de la ville et des établissements scolaires et périscolaires ?

Le sujet n’est pas de savoir si la ville est contre les violences – elle l’est – ou et si les agents sont solidaires entre eux : ils le sont. Le vrai sujet, pour les Dionysiennes et les Dionysiens, est de savoir ce que compte faire le Maire suite à ces événements très graves qui font suite à d’autres événements auxquels aucune réponse n’a été apportée.

Je ne participerai donc pas à cette manifestation municipale qui n’a pour but que de détourner l’attention de l’absence totale de réponse de l’exécutif municipal par de la communication.

Je renouvelle mes demandes au Ministre de l’intérieur et au Maire de Saint-Denis pour que des mesures concrètes soient prises rapidement :

• La mise en place de moyens de police supplémentaires aussi bien nationale que municipale,
• L’expérimentation à Saint-Denis du dispositif Police de Sécurité du Quotidien,
• La mise en place, avec les agents concernés et des spécialistes extérieurs, d’un audit sur la sécurité des établissements scolaires de la ville, des centres de loisirs et de leurs abords.

Cette dernière mesure me parait essentielle pour faire un état des lieux précis des besoins en matière de sécurité dans nos écoles et dans l’ensemble des lieux qui accueillent des enfants pour ensuite tout mettre en œuvre, quelques soient les couts, afin de garantir à nos enfants la sécurité (prévention, présence des forces de l’ordre, prévention situationnelle par des travaux de sécurité dans les bâtiments).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close