Top Menu

 Vendredi 3 mars J'ai participé en compagnie de Michel Fourcade et de Stéphane Troussel à la pose de la première pierre de l'école Eugene Varlin à Pierrefitte. Cette construction est la dernière de la liste des nouveaux équipements publics du quartier après celles du Palais des Sports, de l'école élémentaire Danielle Mitterrand, de nombreux logements bâtis ou rénovés dans le cadre de l'ANRU.   Mercredi 8 mars En cette journée internationale des droits des femmes, c'est avec un grand plaisir que j'ai participé à l'inauguration du gymnase Aimée Lallement à Saint-Denis. Cet équipement sportif, œuvre du travail conjoint du Département et de la ville de Saint-Denis, porte le nom d'une grande militante féministe qui s'illustra pour s'être insurgée contre l'absence des femmes aux Jeux Olympiques de 1924. Élevée au rang de "Juste parmi les Nations" pour avoir sauvé un enfant juif lors de la Seconde Guerre mondiale, nous lui rendons…

Hier, suite aux graves intrusions et violences dans les lycées Suger, Bartholdi et Eluard dans la journée, j'ai participé à la table ronde organisée le jour même par la ministre de l'éducation nationale, Najat Vallaud-Belkace. Cette rencontre associait les chefs d'établissements, les élèves et les personnels des lycées, les services de l'Etat autour du Préfet, la Ville de Saint-Denis et moi-même en tant que député. Tous ont dit avoir été choqués par ces événements et les ont fermement condamnés. Je regrette l'absence de la Région qui a pourtant en charge les lycées. De tels événements nécessitent la mobilisation de tous, des services de l'Etat avec des moyens suffisants à l'intérieur des établissements, et son travail avec les équipes mobiles de sécurité de l'éducation nationale ou de la police, la Région pour réaliser les travaux nécessaires pour prévenir les intrusions et la Ville dans le cadre de ses compétences. L'implication de tous…

Cette journée internationale consacrée aux droits des femmes qui ne demandent que l'égalité est l'occasion de rappeler que la parité femme-homme est un combat quotidien. Le Département de la Seine-Saint-Denis a été à ce titre l'un des pionniers à agir notamment en créant l'Observatoire des violences faites aux femmes ainsi qu'une politique de protection des femmes en mettant de nombreux dispositifs en place tels qu'"un Toit pour Elle" favorisant l'accès au logement des femmes victimes de violences conjugales, une mesure d'accompagnement protégé, la lutte contre les mariages forcés et les violences sexuelles, la mise en place d'un partenariat avec le centre de psycho-trauma de l’institut de victimologie de Paris a permis au Département de se doter de 20 consultations. Si la lutte pour les droits des Femmes ne se résume pas aux violences qu'elles subissent, il est nécessaire d'agir et de prévenir ces comportements notamment en investissant massivement dans une…

Les semaines qui viennent vont être déterminantes pour l’avenir de la France et décisives pour notre territoire. L’élection présidentielle, le 23 avril et le 7 mai, puis les élections législatives, les 11 et 18 juin, vont en effet dessiner la majorité politique qui conduira les affaires du pays dans les cinq années à venir. J’ai décidé de prendre toute ma place dans cette période déterminante en continuant d’assurer la direction de la campagne présidentielle de Benoît Hamon et en vous proposant ma candidature pour le renouvellement de mon mandat de député dans la circonscription de Saint-Denis, Pierrefitte et Villetaneuse. Comme vous le savez, la Primaire citoyenne de la gauche a été un franc succès. Avec plus de 2 millions de votants et près de 59% des suffrages en sa faveur, Benoît Hamon en est sorti légitimé et renforcé. Il est désormais le candidat de tous ceux qui, à gauche, entendent…

Le vendredi 18 novembre dernier, les douanes ont interpellé en pleine nuit deux agents de la Ville, avec une demi tonne de cannabis dans les locaux du Centre Technique Municipal. Au lendemain de cette interpellation les élus socialistes avaient exigé que toute la lumière soit faite sur cette affaire et plus largement sur les dysfonctionnements du CTM qui avaient permis à des trafics de s'installer. J'appuie l'action des élus socialistes pour que toute la vérité soit faite sur cette affaire d'autant plus que le Maire et sa majorité ont manqué clairement de transparence en la matière refusant dans un premier temps de transmettre le rapport de l'enquête administrative avant de se raviser après le dépot d'une commission d'information et d'évaluation sur le CTM par les élus socialistes. Après la dissolution du service des fêtes de Saint-Denis et la privatisation du gardiennage, provoquant une grève et le blocage du CTM, seuls…

Close