Top Menu

J’ai été interpellé par les militant.e.s de la France Insoumise sur le parc des sports de Marville. Leur argumentaire mélange pêle-mêle construction d’un complexe de foot à 5 et padle, gestion du parc, vestiaires, entretien de la piscine actuelle et fouilles archéologiques pour la construction de la nouvelle piscine. Je tenais à donner quelques éléments de réponses sur les projets en cours pour ce parc.

Depuis le 1er septembre dernier, le Département a repris le site de Marville en gestion directe avec pour objectif d’investir et de lui donner un nouveau souffle au profit des habitant.e.s de Seine-Saint-Denis sans avoir à dépendre d’autres collectivités. 

Une nouvelle piscine construite en 2023

La piscine actuelle est particulièrement vieillissante et n’est plus adaptée aux nouveaux besoins. Je tiens à saluer l’engagement des agent.e.s de la piscine qui entretiennent et la maintiennent à flot et aux normes. C’est justement parce que cette piscine est en fin de vie que le Département va investir 25 millions d’euros dans la construction d’une toute nouvelle piscine qui permettra de traiter de façon paysagère tout une partie du parc des sports et le reconnecter avec le parc Georges Valbon.

Les fouilles archéologiques préventives en cours que dénoncent les militants de la France Insoumise dans leurs photos sont la première étape de ce chantier. La nouvelle piscine verra le jour en 2023 et accueillera les entraînements de waterpolo pendant les jeux olympiques. L’ancienne piscine restera ouverte jusqu’à l’ouverture de la nouvelle. Avec la reprise en gestion du Département, nous créerons des créneaux d’ouverture au public supplémentaires en plus de ceux existants et des créneaux clubs et scolaires.

Une réunion d’information et d’échanges sur la future piscine sera par ailleurs prochainement organisée avec les habitant.e.s de ce quartier en lien avec les services de la ville et sera également l’occasion d’échanger sur les autres projets en cours.

Un tout nouveau complexe de foot à 5 et de padle en entrée de parc

Avec la construction d’un complexe de Foot à 5 et de Paddle, le Département répond à une demande forte de pratique sportive, notamment la demande de développement des sports urbains. 

Le choix de la société Urban Soccer pour réaliser cet aménagement s’est fait dans le cadre d’un appel à projet concurrentiel qui a permis de les sélectionner il y a plus de 2 ans maintenant. Ce choix a été validé à l’unanimité des administrateurs du Syndicat Interdépartemental toutes tendances politiques confondues. Il a par ailleurs fait l’objet de nombreux articles de presse sans que ceux-ci ne suscitent la moindre critique des personnes qui aujourd’hui s’offusquent sur fond de campagne électorale municipale.

L’objectif est de revitaliser cet espace du parc déjà imperméabilisé puisqu’il y avait des terrains de tennis en fin de vie à cet emplacement. Cette revitalisation sera qualitative avec des activités, 10 terrains de foot à 5, 6 terrains de padle, un lieu de restauration et la création d’au moins 7 emplois pour le territoire. 

Cette implantation du complexe “FIVE” et “4padel” sera l’occasion de traiter de façon paysagère l’entrée du parc des sports côté La Courneuve, avec un équipement sportif et une connexion piétonne avec le parc départemental Georges Valbon.

Pour réaliser ce projet, le Five a été contraint de couper un vingtaine d’arbres. Je tiens à préciser que la société Urban Soccer a respecté le permis de construire instruit par les services de la ville de La Courneuve. Le Département, en continuité de sa politique de végétalisation s’est engagé avec le Five à replanter sur site plus de deux fois le nombre d’arbres coupés pour la réalisation l’aménagement. Par ailleurs, le parking qui sera construit sur une pelouse ne sera pas construit en bitume mais de façon végétale afin de ne pas imperméabiliser les sols.

Ce projet de requalification de l’entrée du parc d’un montant de 5 millions d’euros ne coûtera rien au contribuable. 

Avec cette nouvelle installation, le Département trouve aussi des solutions pour développer la pratique sportive des élèves du territoire puisque des créneaux seront ouverts tous les jours, gratuitement, pour les scolaires au sein de cet équipement.

Je ne vois définitivement pas d’opposition entre ce projet très utile à la pratique sportive dans le Département et notre objectif de planter 1000 nouveaux arbres par an à Saint-Denis et de reboiser le parc Marcel Cachin si ce n’est une tentative de diversion politique.

Combien d’arbres coupés sur la Place de la résistance ou il y a plus longtemps, place Jean Jaurès par la majorité municipale toutes tendances confondues ?

Combien d’arbres auraient pu être plantés Place des Confluences, Place Benito Sacristan ou encore à Porte de Paris et ne l’ont pas été au profit d’aménagements strictement minéraux.

Et tout ça pour construire combien d’équipements nouveaux pour les habitant.e.s à la place ? 

A la différence de la majorité municipale, la majorité départementale ne remplace pas des arbres par du bitume mais par une offre sportive tout en remplaçant ceux qui doivent être retirés pour permettre à un beau projet de se réaliser. 

Avec la transformation du parc Marcel Cachin que j’ai inscrit dans mon programme, je proposerai demain de réaliser une voie piétonne et végétalisée entre le futur parc Marcel Cachin et les parcs départementaux de Georges Valbon et de Marville. 

Une gestion départementale au service du sport pour tou.te.s en lien avec Valbon

Dans le cadre de tous les projets d’aménagement en cours à Marville, nous aurons l’occasion de planter de nombreux arbres dans les différentes parties du parc des sports en lien avec ceux de Valbon pour créer un espace homogène et faire de Marville l’annexe sportive du Parc Valbon.

La revitalisation du parc des sports de Marville par la reprise en gestion par le Département, l’arrivée de nouveaux équipements comme le Five, le padle, la construction d’une nouvelle piscine qui sera située à côté du Five et fonctionnera de façon coordonnée avec lui, la rénovation du stand de tir, la création d’un centre de formation pour les joueurs professionnels du Red Star qui permettra la rénovation des terrains et de la tribune, sont des opportunités pour Saint-Denis et La Courneuve.

En plus de tout cela, nous rénoverons progressivement les vestiaires et augmenterons le nombre de terrains de football et de rugby dans les prochaines années.

Enfin nous lancerons dans les 2 ans un appel à projet sur le devenir de l’actuelle piscine après 2024 avec comme mot d’ordre la préservation patrimoniale du bâtiment actuel et le maintien d’une utilisation à caractère sportif et culturel.

Nous souhaitons réaffirmer la vocation sportive de ce site pour répondre à toutes les demandes : pratique encadrée ou non encadrée, sport scolaire, amateur ou professionnel.

Nous souhaitons le faire en conservant et même en développant la dimension paysagère de ce magnifique site.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close