Top Menu

Lors du Conseil Municipal de Saint-Denis ce Jeudi 31 Mai 2018, un point était consacré à l’autorisation d’heures supplémentaires pour les agents de la Police Municipale de Saint-Denis afin de pallier au sous-effectif chronique du service qui compte 23 postes vacants. Un débat ubuesque s’est alors engagé lors de la séance entre le Maire et son adjoint en charge de la Tranquillité Publique, ce dernier critiquant violemment la politique de la ville en matière de sécurité.

En effet, depuis le début du mandat je n’ai cessé d’interpeller le Maire et sa majorité afin d’agir en matière de sécurité et de respecter leurs engagements de campagne, en doublant les effectifs de la Police Municipale. Après de multiples relances des élu-e-s socialistes d’opposition et moult débats internes à sa majorité, le Maire avait finalement inscrit l’augmentation des effectifs de la PM dans son budget, pour arriver péniblement à 55 agents pour une ville de 110 000 habitants. Cependant 4 ans après ces annonces le service compte aujourd’hui 23 postes vacants officiellement et même 4 de plus au dire de l’adjoint. La moitié de l’effectif non pourvue !

Les élu-e-s d’opposition ont régulièrement interpellé Laurent Russier sur l’absence de recrutement de policiers municipaux.  L’unique réponse du Maire de Saint-Denis était d’invoquer un taux de rotation important des effectifs, avec certes des nouveaux recrutements mais aussi beaucoup de départs au sein de ce service, arguant la difficulté de la ville à retenir ses agents face à la concurrence d’autres collectivités.

Aujourd’hui, les masques tombent, l’adjoint à la Tranquillité Publique a lors de ce conseil complètement démenti cette version en affirmant que « rien n’a été fait pour retenir ces agents » pointant également un grave problème de transparence dans le suivi des recrutements et d’un management brutal en interne. Au delà de cette crise grave au sein de la majorité municipale plus que jamais fracturée avec un adjoint attaquant violemment le Maire et les services de la ville,  je m’inquiète de voir la question de la sécurité galvaudée de la sorte par Laurent Russier, en dépit de ses déclarations sur le sujet.

Alors que nous connaissons une recrudescence d’évènements violents comme il y a quelques mois dans une école de la ville, d’agressions où de vols notamment dans le centre ville, d’une augmentation croissante des vendeurs à la sauvette qui envahissent l’espace public comme à la gare de Saint-Denis, je constate que la Police Municipale est de moins en moins présente dans la ville, avec pour seule priorité la verbalisation du stationnement.

Cette sortie de l’élu en charge de la sécurité à le mérite de rappeler à tout le monde que cette question est tout sauf la priorité du Maire de Saint-Denis qui ne cesse de se défausser de ses responsabilités sur l’Etat en réclamant plus d’effectifs de policiers nationaux alors que lui-même ne fait rien pour pourvoir les postes de sa propre police municipale !

Enfin, j’ai l’impression que le Maire de Saint-Denis refuse d’aborder ces questions par peur de mettre en difficulté sa majorité sur un sujet qui ne devrait pas faire l’objet d’atermoiement. Le Maire doit dès à présent clarifier sa position et répondre aux dionysiens toujours plus inquiets de de l’absence de sécurité dans notre ville.

C’est ainsi que je demande au Maire de Saint-Denis d’agir au plus vite afin de régler les dysfonctionnements graves qui existent au niveau de la Police Municipale, en pourvoyant de manière urgente les postes vacants et en donnant les moyens aux policiers d’accomplir leurs missions de sécurité. Il est incompréhensible que ces fonctionnaires ne bénéficient pas de l’armement nécessaire pour pouvoir accomplir leurs missions.  De plus cette police se doit d’être encore plus présente sur le terrain par l’extension de ses horaires d’interventions.

Pour toutes ces raisons, je demande au Maire la tenue d’un Conseil Municipal extraordinaire sur les questions de la sécurité de proximité et sur la définition du rôle et des missions de notre police municipale.

1 Comment

  1. Bravo pour cette action ! Merci Monsieur Hanotin !
    le problème de la sécurité est récurrent et existe depuis très longtemps. Cette question était posée aux élus à chaque réunion de quartier. Et ce déjà sous la mandature de Patrick Braouezec !
    Elle n’a jamais reçu de réponse …
    L’autre question récurrente est celle de la propreté. Pour ma part, devant la vantardise de la municipalité qui se prétend prête pour les Jeux olympiques, j’ai essayé en vain depuis octobre dernier d’avoir un RV afin de savoir quelle serait la politique de la mairie en la matière. En effet, il serait temps de penser à rendre notre ville plus propre avant que les reportages sur les Jeux ne montrent une ville-déchetterie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close