Top Menu
Le 17 octobre 1961, alors qu’une marche pacifique était organisée pour protester contre l’instauration d’un couvre-feu visant les Nord-Africains et pour réclamer l’indépendance de l’Algérie, les forces de l’ordre ont violemment réprimé les manifestant-e-s, faisant plus de 300 morts.
Ce 17 octobre 2018, j’ai participé à l’inauguration d’une très belle fresque de street art à Aubervilliers, le long du canal Saint-Denis, en présence de Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental et Mériem Derkaoui, Maire d’Aubervilliers. Cette fresque, intitulée « 17 ensemble », réalisée par l’artiste Joachim Romain et le chercheur Éric Vinson, rend justement hommage à Fatima Bedar ainsi qu’aux autres victimes de la répression du 17 octobre 1961. Elle inscrit cet événement dans les autres luttes pacifiques pour la décolonisation dans le monde et nous invite à regarder notre histoire en face pour construire ensemble notre avenir commun. Comme chaque année, j’ai également déposé une gerbe de fleurs en hommage aux victimes lors de la commémoration organisée à Saint-Denis, sur le parvis de la gare – place des victimes du 17 octobre 1961.
Après les premiers pas de François Hollande en 2012 qui a parlé de répression sanglante du 17 octobre 1961, la reconnaissance des massacres de Sétif, de Guelma et de Kherrata du 8 mai 1945 ou encore la reconnaissance par Emmanuel Macron de la responsabilité de la France dans l’assassinat de Maurice Audin, la France doit aller plus loin dans la reconnaissance officielle de la répression du 17 octobre et de l’ensemble de ses crimes durant la Guerre d’Algérie. Le 17 octobre doit devenir une date nationale en mémoire des victimes de la torture et de la répression des guerres de décolonisation.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close