Top Menu

25 juillet 2019, 42°C enregistrés à Saint-Denis… Le changement climatique et ses conséquences sur notre vie quotidienne ne sont plus contestables. Il faut désormais à la fois agir pour limiter le réchauffement et se préparer à y faire face.

Cette réalité qui s’impose partout prend une dimension particulière dans notre ville : pollution de l’air au plus haut niveau national, aménagements urbains sources d’îlots de chaleur, insuffisance criante d’arbres et d’eau, gestion catastrophique des déchets, manque de volontarisme sur le développement des mobilités actives et des énergies renouvelables…Face à l’urgence, l’échec du Maire et de sa majorité

Le bilan de la majorité municipale en matière d’écologie est un incontestable échec. Pire, sa frénésie de béton et sa vision court-termiste des enjeux d’urbanisme ont laissé se développer une ville nocive pour la santé de ses habitant·e·s. Places récemment rénovées totalement minérales, écoles neuves mais déjà inadaptées aux canicules, recul sur le tri sélectif des déchets ou encore renoncement à la ZFE…, la liste est longue des faillites de la majorité sur ces questions. Pourtant, lors des six dernières années, nos multiples alertes sont restées sans réponse, comme si, pour le Maire et sa majorité, l’écologie n’avait pas sa place à Saint-Denis.

Pour une ville durable, résiliente et sobre

La nécessité d’agir et de conduire une transition écologique radicale est désormais partagée par la majorité des Dionysien·ne·s. Nombreux sont d’ailleurs ceux qui s’engagent au quotidien dans des jardins partagés, dans le développement d’énergies renouvelables, en faveur du vélo ou pour un territoire zéro déchet… C’est en prenant appui sur ces initiatives et sur l’immense envie d’agir de nos jeunes que nous voulons construire un projet écologique de proximité, populaire et solidaire. Nous créerons une dynamique citoyenne et participative autour de l’opportunité que constitue cette transition.

Notre ville équilibrée sera une ville durable, résiliente, sobre en ressources et énergie, offrant un environnement de qualité et adaptée aux changements en cours et à venir. L’écologie sera une priorité qui orientera l’ensemble de nos actions.

Retrouvez le tract des propositions écologiques

Ces six dernières années, le Maire et son équipe ont mené une véritable politique anti-écologique. Ils ont ainsi osé :

❌ diviser par 2 le rythme de collecte des déchets recyclables générant un débordement régulier des poubelles jaunes et une baisse très préoccupante du tri sélectif sur Saint-Denis
❌ refuser d’intégrer la ZFE (Zone à Faibles Emissions) alors même que la pollution atmosphérique tue chaque année plus de 6000 personnes sur le territoire de la Métropole du Grand Paris
❌ bétonner les nouveaux aménagements de la ville alors que, pour lutter contre le réchauffement climatique, il aurait au contraire fallu végétaliser.

Pour lutter contre la pollution de l’air à Saint-Denis, commune tristement championne dans ce domaine, et apaiser les usages de nos routes, nous créerons une zone 30 sur l’ensemble de la commune. Cette mesure diminuera les émissions de gaz à effet de serre, favorisera le développement des mobilités actives en lien avec l’ambitieux plan vélo que nous porterons et permettra de lutter efficacement contre les accidents de la route qui endeuillent trop souvent notre ville.

Dans un contexte marquée par l’urgence climatique et par l’urgence sanitaire qui nous commande de tout faire pour lutter contre la surmortalité liée à la pollution atmosphérique (plus de 6000 décès par an sur le territoire de la Métropole du Grand Paris), nous intégrerons sans attendre la Zone à Faibles Emissions, zone de circulation limitée pour les véhicules les plus polluants. Le Maire et son équipe, par manque de courage, refusent aujourd’hui cette mesure. Pour nous, il n’est pas question de négocier la santé de nos enfants et l’air que nous respirons.

Parce qu’il est indispensable de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre les nuisances provoquées par la circulation automobile, nous voulons remettre en cause le modèle du tout voiture individuelle. Nous voulons ainsi transformer l’autoroute A1 en boulevard urbain aménagé, favorisant les transports collectifs, le covoiturage et les mobilités actives, en cohérence notamment avec l’évolution du trafic sur le périphérique parisien.

Face à une décision incompréhensible, soutenue par le Maire de Saint-Denis et prise par Plaine Commune, de diviser par 2 le rythme de collecte des déchets recyclables, nous prenons l’engagement de rétablir un ramassage hebdomadaire des poubelles jaunes. Il s’agit de mettre un terme aux nuisances insupportables provoquées sur l’espace public comme dans les parties communes de nos immeubles par l’inconséquence des élus de l’actuelle majorité municipale. Il s’agit aussi de donner à notre territoire, très en retard sur la question, les moyens de mieux trier ses déchets pour leur donner une seconde vie.

Pour favoriser le tri des déchets dans l’espace public et lutter contre la prolifération des mégots sur le sol, nous remplacerons les poubelles actuelles inadaptées par des corbeilles à double entrée munies d’éteignoirs à cigarettes.

Pour un cadre de vie plus agréable, contre le réchauffement climatique et les îlots de chaleur dont souffre notre ville largement bétonnée, nous planterons 1000 nouveaux arbres par an. Nous lancerons également le programme ambitieux et novateur « Adopte un arbre » auprès des habitants, associations et entreprises de la ville avec l’objectif d’amplifier cet engagement.

En parallèle d’un important travail de sensibilisation, nous verbaliserons systématiquement et sévèrement les dépôts sauvages, les jets de mégots ou de détritus, le non respect par les commerçants de la propreté de leur devanture et, de façon générale, toutes les incivilités sur l’espace public et, à terme, le défaut de tri.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close