Top Menu

Nous vivons ensemble l’une des plus graves crises depuis la Seconde Guerre Mondiale. Notre ville, encore une fois, a été l’une des plus touchées en payant un très lourd tribut en nombre de victimes du COVID19 et en prenant de plein fouet les conséquences sociales de la pandémie. Je m’associe à la douleur des familles touchées par le deuil et des personnes gravement malades qui font parfois face à une difficile convalescence.

Notre ville a été durement frappée mais elle est encore debout, en particulier grâce à la mobilisation citoyenne exceptionnelle des associations et des Dionysien·ne·s.

La situation sanitaire appelle, bien sûr, la poursuite de notre vigilance collective. Nous sommes toutes et tous préoccupé·e·s par la crise économique et sociale qui s’annonce. Le déconfinement amorcé le lundi 11 mai doit nous permettre de faire redémarrer la société différemment, tout en finissant de gagner la bataille contre le virus. En ce sens, l’annonce par le gouvernement d’une reprise de la vie démocratique normale est une nouvelle positive. On juge la grandeur des démocraties dans les moments de crise et la difficulté. Il ne faut jamais laisser perdurer trop longtemps ni les états d’urgence, ni la suspension des droits d’expression démocratique des citoyen·ne·s.

Le second tour des élections municipales aura donc lieu le dimanche 28 juin 2020 si les conditions sanitaires évaluées à mi-juin confirment que cela est possible, comme le demande le conseil scientifique dans son avis. 

Cette échéance n’est peut-être pas au centre de vos préoccupations immédiates dans la période actuelle, et nous le comprenons bien, mais il est nécessaire de permettre à la démocratie de s’exercer afin que la ville puisse sortir de cet entre-deux électoral et puisse être pleinement efficace. Plus que jamais, le besoin d’une équipe légitimée par votre vote est nécessaire pour gérer au mieux la sortie de crise et projeter notre ville dans l’avenir. 

C’est donc plus de trois mois après la date initialement prévue que les Dionysien·ne·s finiront de choisir leur futur Maire. Le 15 mars dernier, à l’occasion du 1er tour, votre vote a été clair et limpide : avec plus de 35%, la liste Notre Saint-Denis que j’ai eu l’honneur de conduire a devancé la liste du Maire sortant de plus de 11 points. Alors que plus de 3 électeurs sur 4 ont sanctionné son bilan, ce résultat de la liste communiste, de 16 points inférieur à celui de Didier Paillard en 2014, démontre la profonde volonté de changement des habitant·e·s de notre ville et marque un véritable désaveu pour la municipalité dont les échecs, les reniements et les divisions ont été sévèrement sanctionnés. 

À l’évidence, en plus d’un vote de conviction bien ancré en faveur de la construction d’une ville équilibrée, durable et résiliente qui s’est matérialisé par notre première place dans 42 des 50 bureaux de vote de la ville, nous pourrons compter sur une conséquente dynamique électorale puisqu’il est désormais clair pour toutes et tous que nous sommes les seuls à pouvoir changer Saint-Denis et que le vote en faveur de notre liste constitue le vote gagnant.

De son côté, Laurent Russier, même en cas d’une hypothétique fusion politicienne avec la liste de la France Insoumise qui a fait toute sa campagne contre lui, ne peut compter que sur une participation extrêmement faible pour espérer se maintenir aux commandes de la ville.

Son exercice du pouvoir pendant les 2 mois de confinement a été à l’image des conditions de sa nomination en catimini en décembre 2016. Il a dirigé la ville de façon extrêmement solitaire, sans associer notre mouvement à quelque initiative que ce soit, alors même que nous avions fait part de notre disponibilité totale dès le 17 mars. Aucun conseil municipal ne s’est réuni malgré nos demandes répétées. La démocratie locale a été étouffée au bénéfice d’une communication personnelle à visée clairement électorale du candidat Russier.

Ce moment si particulier de notre histoire nous mettant toutes et tous à l’épreuve aurait nécessité d’associer toutes les intelligences et toutes les énergies comme d’autres Maires l’ont fait ailleurs, pas de profiter de la situation pour essayer de se sauver d’un naufrage électoral annoncé.

Ainsi, nos propositions constructives sur l’école et les pistes cyclables par exemple et même nos demandes d’organisation d’un conseil municipal exceptionnel ont toutes été méprisées par un silence indigne de la responsabilité qui incombait au Maire dans le moment singulier et dramatique que nous avons traversé.

Face à cette situation, à désormais moins d’un mois du 2nd tour, nous sommes plus que jamais déterminés à construire la nécessaire alternative pour Saint-Denis. Beaucoup d’entre nous, candidat·e·s ou militant·e·s, se sont engagé·e·s dans des actions de solidarité durant le confinement : séance quotidienne en ligne avec “Sportez Vous bien”, aide alimentaire d’urgence avec plus de 850 familles aidées dans la durée depuis fin mars, soutien à la continuité scolaire et numérique, confection de masques en tissu et de visières de protection, appels hebdomadaires de 700 seniors pour prendre des nouvelles et rendre des services, livraison de médicaments à domicile…

Alors que la crise sanitaire et ses conséquences sociales risquent d’impacter encore longtemps notre quotidien, nous sommes prêts à diriger la ville et à impulser les mouvements que la municipalité n’a pas su anticiper. Au-delà, nous sommes résolus à répondre aux urgences du quotidien qui demeurent, notamment en matière de sécurité, de propreté, de santé et d’éducation, et à construire une ville équilibrée synonyme de mieux vivre pour tou·te·s les Dionysien·ne·s.

Avec la nécessaire application des gestes barrière et des consignes sanitaires de distanciation physique, la campagne qui s’annonce ne ressemblera pas à celle du 1er tour. Nous n’organiserons pas de meetings ou de grandes réunions mais nous serons disponibles dans tous les quartiers de la ville et sur les réseaux sociaux pour répondre à vos questions et construire avec vous l’avenir de Saint-Denis, notamment dans le contexte inédit de l’après-crise sanitaire.

À moins d’un mois du changement, choisissez le vote efficace, le vote d’espoir, le vote d’avenir pour notre ville. Rejoignez-nous ! Mobilisez-vous pour le changement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close