Top Menu
code_travail

Alors que l’opposition à la loi travail n’a pas faibli au cours des semaines précédentes, alors que les syndicats comme FO ou la CGT avaient fait évoluer leur position pour ouvrir des discussions avec le Gouvernement, le Premier Ministre, comme le Président de la République, ont voulu aller au bout, quoi qu’il en coûte. Une dernière tentative de compromis a été proposée par près de la moitié des députés socialistes. Il s’agissait de soutenir un amendement qui fixait dans la loi le taux de majoration des heures supplémentaires à 25% minimum, afin d’éviter toute forme de dumping social par accord d’entreprise. Cet amendement était soutenu aussi bien par des députés dits « frondeurs » que par des députés qui ont toujours soutenu le Gouvernement. C’était l’occasion de se rassembler et d’ouvrir une nouvelle phase de discussions constructives. Le Gouvernement a refusé catégoriquement ce compromis. Le Premier Ministre a préféré continuer…

synthese-questionnaire_block_1

J'ai présenté vendredi 1er juillet, avec Adrien Delacroix, co-président des élus socialistes d'opposition au conseil municipal de Saint-Denis, le résultat de notre questionnaire sur l'état de la ville. Lancé 2 ans après la réélection de justesse du Maire et de son équipe, nous avons voulu vous donner la parole à travers un questionnaire autour de 5 thèmes : le cadre de vie, la sécurité, l'éducation, l'emploi et votre avis général sur Saint-Denis. Avec 1016 réponses en ligne, par courrier ou par internet, ce questionnaire est un véritable succès. Le résultat du questionnaire met en évidence les attentes prioritaires des Dionysien-ne-s en faveur de la sécurité, de la propreté mais aussi de l'éducation, du logement et de l'emploi et confirme ainsi nos orientations pour Saint-Denis. Vos réponses m'aideront aussi à mieux guider mon action et celle des élus socialistes d'opposition au conseil municipal pour Saint-Denis. Au-delà de vos attentes prioritaires pour…

banniere Plan de mobilités durables

Le Conseil Départemental a adopté un Plan Mobilités Durables (PMD) en sa séance du 30 juin, ce plan concerne l'ensemble de la Seine-Saint-Denis. Il a été rendu possible par la bonne gestion des finances de notre majorité au Département mais aussi par la priorité que nous avons choisie de donner aux investissements nous permettant de consacrer 50 millions d'euros entre 2016-2020. Cet investissement vient s’ajouter aux 17 millions d'euros déjà investis chaque année pour les 345 km de voirie à la charge de notre département, dont les 120 km particulièrement dégradés et hérités de l’ancien gouvernement de droite en 2005. Le Plan mobilités durables s'articule autour de trois priorités : Accompagner les transformations du territoire de la Seine-Saint-Denis et notamment le développement des transports en commun qui permettra à la Seine-Saint-Denis de rattraper son retard avec le Grand Paris Express, le prolongement du T1, des lignes 12, 14 et 11…

MH Assemblée

Lors de l'examen du projet de loi Egalité et Citoyenneté, j'avais déposé un amendement pour permettre que les ménages qui sont reconnus prioritaires DALO (Droit au logement opposable) dans un département d'Ile-de-France puissent pouvoir se voir proposer des solutions de relogement dans l'ensemble des départements de la Région. Le Gouvernement a souhaité reprendre cet amendement à son compte, et il a ainsi été adopté. Je m'en félicite et je remercie l'attention portée à ce sujet par la Ministre du Logement, Emmanuelle Cosse. En effet, lorsqu’un ménage est reconnu prioritaire DALO dans un département d'Ile-de-France, si la possibilité de demander au Préfet d’un autre département de désigner le ménage à un bailleur existe, elle n’est pas toujours appliquée. Certains ménages vont faire des demandes DALO dans tous les départements d’Ile-de-France, alourdissant leurs propres démarches et le travail de chacune des commissions de médiation. Dans d’autres situations, certains ménages seront reconnus prioritaires…

questionnaire Mathieu Hanotin blog

Deux après la réélection de justesse du Maire Didier Paillard, j'ai souhaité vous donner la parole sur votre quotidien à travers un questionnaire sur l'état de notre ville. Diffusé durant près de 3 mois dans la ville, il ne vous reste plus que quelques jours pour remplir ce questionnaire et donner votre avis sur notre quotidien. Ces dernières semaines, vous m'avez ainsi parlé de vos difficultés quotidiennes, de ce que vous aimiez à Saint-Denis ou ce que vous vouliez voir changer afin d'y rester. Ce questionnaire et surtout les nombreuses rencontres avec vous devant les écoles, sur le marché, en porte à porte ou sur les lieux de vie, sont des moments utiles et précieux pour guider mon action et celle des élus socialistes d'opposition au conseil municipal. Je vous invite ainsi à la réunion de présentation des résultats du questionnaire, vendredi 1er juillet 19H Maison de la jeunesse, 12…

Mercredi 15 juin, l'Assemblée Nationale a adopté à l'unanimité une proposition de loi du groupe socialiste portant sur la lutte contre les nuisances créées par certains types de motos et de quads dans les villes. La proposition de loi vise à renforcer les sanctions contre les abus d'utilisation de ces engins. Ainsi les sanctions pour l'utilisation de véhicules non conformes ou de pièces détachées non homologuées passent de 750 euros d'amende à 6 mois d'emprisonnement et 7500 euros d'amende. Le fait d'utiliser une moto ou tout véhicule soumis à réception et non réceptionné passe d'une amende de 750 euros à une amende de 1500 euros. Pour les véhicules non soumis à réception, l'immatriculation est obligatoire depuis 2008, il n'existe pas de sanction. La proposition de loi prévoit désormais pour le cas où le véhicule ne serait pas immatriculé une amende de 1500 euros. Enfin, la lutte contre les nuisances sonores…

Close